Cet événement sportif et international à Tahiti va attirer des centaines de rameurs et visiteurs du monde entier, dont des anglophones.

Les courses de pirogues auront lieu à Taaone, Tahiti entre le 16 et le 26 juillet prochain. Comme l’année dernière, aux mêmes dates, des courses hommes, femmes, jeunes, V1, V3, V6 s’enchaîneront pendant 10 jours. La différence: en 2017 c’était des courses longues distances, en 2018 ce sont des courses de vitesse sur courtes distances, des sprints. Elles seront ponctuées de cérémonies et autres rassemblements culturels.

Au-delà des courses qui vont voir s’affronter des rameurs et rameuses de tout âge, la communication autour et au sein même de l’événement est plus qu’importante. En effet, chaque moment de connection, de contact, de partage a de fortes chances de se produire en langue anglaise et d’affecter vos vies, votre chiffre d’affaires et évidemment l’économie et le tourisme de la Polynésie française.

Pourquoi c’est important l’anglais pour le championnat en juillet 2018?

  • Que vous travailliez dans l’organisation et la logistique de ce championnat pour accueillir, aider, guider, servir les rameurs et visiteurs,
  • Que vous travailliez autour du championnat dans l’offre de services ou de produits,
  • Que vous ramiez lors des différentes courses, ou
  • Que vous soyez spectateur sur place,

Vous allez certainement être amené à parler anglais, à rencontrer des gens avec qui vous allez partager un moment plus ou moins long. Il faut que vous soyez prêts à les aider, les guider, les servir … L’anglais va vous aider considérablement dans votre travail, dans votre moment de partage, pour poser une question, pour apporter une réponse etc.

   

Les Polynésiens parlent déjà bien l’anglais

Et oui, je le sais bien, beaucoup de Polynésiens francophones parlent très bien l’anglais. Toutefois, si l’on ne pratique pas régulièrement son anglais, notamment à l’oral, on le perd, les mécanismes se rouillent. Et pour cela, il faut parfois rafraîchir sa maîtrise de l’anglais, ou préparer à l’avance ses discours ou ces moments d’immersions intenses. Et pour ceux qui ne parlent pas du tout, il faut s’y mettre, si votre travail, votre entreprise, votre course ou votre moral en dépend.

Pour toutes ces raisons, Speak English Tahiti propose des programmes en ligne qui vous permettent:

  • de commencer et d’avoir quelques bases en 2 mois puisque c’est le temps qu’il nous reste avant le début de l’événement. speakenglishtahiti.com/formation-video-1-les-bases/
  • de vous remettre sur les rails, si vous n’avez pas parlé depuis longtemps, et que vous avez besoin de quelques heures de conversation pour retrouver vos réflexes linguistiques. speakenglishtahiti.com
  • de vous préparer de manière intensive si vous risquez de parler anglais tous les jours, toute la journée lors de ce championnat. speakenglishtahiti.com

 

La pirogue – Te Va’a – Outrigger Canoe Paddling

La rame = the paddle

– the shaft or the handle= le manche

– the blade = la pale = te rapa

– wood = bois

– carbon = carbone

The paddle is composed of a handle or shaft, a grip and a blade. It is made out of wood or carbon or sometimes both. Today, paddle designers add colors and patterns to make it more attractive. The paddle has become a fashionable tool.

       

 

Le V1 = the outrigger canoe for 1 paddler or OC1

– the main hull (the body of the canoe)

– floats or outriggers (les ‘ama’)

– booms or spars ( les ‘iato’)

– one paddler = un rameur

– to capsize = se retourner, chavirer

– rudder = gouvernail / rudderless (no rudder) = sans gouvernail ou quille

The Va’a Hoe is the Tahitian outrigger canoe and is slightly different from the Hawaiian outrigger canoe (OC1). The Tahitian outrigger canoe is rudderless. The paddler steers with his paddle. The hull is attached to the float with spars. The float is rigged on the left side of the hull to provide stability. The paddler can capsize because there is only one float.

 

Le V6 = the outrigger canoe for 6 paddlers or OC6

– the steersman = le barreur = le ‘peperu’ dirige la pirogue

– the seat 5 paddler = le rameur en 5

– the seat 4 paddler = le rameur en 4

– the captain or the caller = le capitaine donne le ‘tare’, les instructions à tous les rameurs

– the seat 2 paddler = le rameur en 2

– the lead = le meneur = le ‘fa’ahoro’ donne le rythme, le coup sur lequel tous les rameurs derrière doivent se caler.

Each paddler paddles on the opposite side of the paddler in front of him. All paddlers switch sides at the same time at the call from the caller. The lead paddler sets the pace for the crew. The secret with the V6 is synchronisation that is all paddlers must strike the water with their paddle simultaneously. 

 

 

 

Watch the official presentation of the IVF Va’a World championship in Tahiti here

Regardez la vidéo officielle de présentation des championnats en anglais ici

Vous pouvez revivre les courses de 2017 commentées en anglais par Yohann : Day 1  Day 2  Day 3 Day 4